cavalalsace Index du Forum
cavalalsace
Forum pour les passionnés de chevaux en Alsace
 
cavalalsace Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Fourchettes pourries
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    cavalalsace Index du Forum -> Forum Chevaux/Poneys -> Soins aux Chevaux -> Soins, Maladies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
slice68


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2012
Messages: 49
Localisation: colmar
Masculin

MessagePosté le: Mer 26 Sep - 13:31 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

Quelle plaie ces pourritures de fourchettes ! C’est bien de vouloir de suite les éradiquées.
Mais la aussi dans ce domaine les choses sont beaucoup plus complexe que ce qui se dit, fait habituellement. (Incrustation de spores de champignons dans la corne, ça réactive "la pourriture" ! on croit avoir gagné puis ça revient...)

Une anecdote perso: avant que je ne devienne podologue DAEP, ma pouliche en était atteinte et il y avait une mauvaise odeur au curage et le pied était un peu contracté. Je fonctionnais déjà en pied nu mais j'ai demandé au poseur du mal nécessaire, il m'a répondu "c'est génétique, elle aura cela tout le temps". Remettre en cause les pratiques traditionnelles c'est pas pour être un révolutionnaire c'est pour aussi se sortir du fatalisme c'est comme ça, c'est votre cheval qui fait de la ... mauvaise corne. Bizarre on entend même ce discours pour des chevaux qui ont des pieds génétiquement favorisés (Mérens, islandais, ibériques, frisons, race rustique)
C'est là ou la formation des praticiens fait la différence, a force d'être dans le flou on s'instruit par soi-même et on en vient à douter de tout et on commence à utiliser un mode de pensée, latérale.(capacité de penser en dehors de cadres établis).

Toute la santé du pied part de la celle de la fourchette, une fourchette saine qui travaille correctement ( petit « mouvement » sur 3d avec son épine en forme  d’aileron de requin  qui stimule et développe le coussinet digital et les cartilages)  peut procurer au cheval un pied fort mais si elle est affaiblie par des lacunes creusées, rongées le pied est faible, le cheval devient sensible lorsqu’il est pied nu. Si le pied est faible votre cheval aura une locomotion altérée et pourra souffrir h24. Une infection peut atteindre le chorion sous-jacent -> urgence véto.

La prévention est nécessaire, il faut prendre les devants pour éviter la dégénérescence des tissus sains. Comment ? et s’il existait des chercheurs vétérinaires microbiologistes qui ont travaillés sur le sujet ? et si votre praticien avait connaissance de ces travaux ?
C’est bien de poser la question «  que faire ? ça commence à se creuser » mais si le sujet est complexe vous contenterez vous de faire comme les autres sans comprendre ? Avec les risques que cela comporte. On tombe dans les fameux cercles vicieux où pathologies entrainent puis entretiennent  pathologies … des galères qui durent, perdurent immobilisent le cheval .

Comprendre l’origine des causes est ce qui caractérise la podologie équine appliquée qui est une science qui se nourrit des sciences pour appliquer les meilleurs soins possibles.

Certains produits ne sont-ils pas dangereux parce qu'il contient de l'aluminium, du cuivre ?

Il vaut mieux utiliser des produits naturels et produits chimiques spécifiques sûres qui ne dégradent pas les tissus, les cornes.

Les infections de sabot peuvent être très difficiles à se débarrasser, l'Environnement au sens large de chaque cheval est différent. Là encore il faut avoir une approche multifactorielle, holistique.
Le mauvais équilibre du sabot, parage effectué sur des fondements incorrects, syndrome de sabot déformé peut prédisposé à l'infection.
La façon aussi de faire l'entretien du pied compte (Protocole d'entretien avec brossage, application préventive des produits).
Le manque de stimulation du pied par manque de mouvement. Votre cheval passe t'il beaucoup de temps sans bouger ? sur des sols humides et ou infectés ? ou sur des tapis caoutchouc ou dalle polyuréthane qui stocke des spores de champignons ? pensez à aseptiser les sols qui retiennent les agents infectieux. (ex: tapis caoutchouc, véritable nids !)
La plupart des infections de sabot sont généralement une combinaison d'un ou plusieurs types d'agents pathogènes. (levures, champignons, bactéries). Il n’y a pas qu’un seul type de pourriture, celle qui a déjà creusée la lacune centrale fonctionne en anaérobie… bactéries qui prospèrent dans l'obscurité, les environnements moites qui ont peu ou aucune exposition à l'oxygène. Dans ce cas tous l’environnement est à prendre en compte, le pied par exemple ne doit pas macérer sans protection dans un box. Mettre le cheval sur copeau ? oui peut être c’est à étudier sous conditions.

La stabilisation du pied est un élément essentiel pour éviter la torsion qui ré ouvre la crevasse au fond de la lacune. Le fer à se pouvoir, on ne déferre pas un cheval atteint de pourriture profonde, on soigne d’abord, le fer cintre le sabot, il le stabilise. C’est une somme de mesures, de bons outils, de produits, de vigilances ...etc de nombreuses adaptations qui permettront de s’éloigner progressivement de ces infections où il existe une relation symbiotique. Les levures commencent à désagréger les cornes solaires et furcales puis les bactéries s’en nourrissent, d’après scientifiques. 

Les champignons, comme la levure, produisent également une multitude de spores minuscules qui s'enfoncent profondément dans les tissus du sabot. Il est très difficile de détruire les spores fongiques, car il y a seulement quelques substances connues qui peuvent casser la spore pour la détruire, sans détruire le tissu vivant sain.
On peut aussi regarder du côté d'un système immunitaire affaibli (nutrition et excès de sucre, foie, syndrome métabolique équin, cushing,  levurose systémique. (candida)-> véto


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 26 Sep - 13:31 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
caroxy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 29 Sep - 14:34 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

Je traite également actuellement une pourriture de fourchette sur ma mule. Donc tous les jours, c'est curage et brossage soigneux à la brosse métallique, puis j'applique avec un spray un mélange de vinaigre de cidre et d'huile essentielle d'arbre à thé. Ça, c'est pour les soins locaux, mais comme le dit slice68 plus haut, il n'y a pas que ça qu'on peut faire pour améliorer leur état. Le système immunitaire doit bien fonctionner, le cheval doit donc être nourri le plus naturellement possible, herbe, ou foin en veillant à ne pas le laisser des heures l'estomac vide, ce qui peut entraîner des ulcères, donc des douleurs donc du stresse, donc une baisse de l’immunité. Que cette nourriture soit suffisamment variée pour qu'il n'ai pas de carence (il est souhaitable que le cheval consomme du foin d'origine variée, car s'il vient toujours du même endroit et que le sol est carencé, le cheval finira par l'être aussi). Ou alors leur faire faire une petite cure d'oligo éléments et minéraux à certains moment clef de l'année (inter-saison qui demande beaucoup d’énergie à l'organisme pour la mue), ou à d'autres moments, si le cheval en a besoin.  La fourchette doit être débarrassée un maximum de corne morte qui nourri la pourriture. Elle doit entrer en contact avec le sol à chaque pas déroulé pour faire bouger, comme l'explique bien slice68, son épine, qui entraînera une stimulation interne propice à la fabrication d'un arrière du pied fort, élément dispensable à une bonne vascularisation, dont dépend également la lutte contre la pourriture de fourchette ou autres infections. Slice68, n'hésite pas à me corriger si je me trompe, car j'en suis là dans ma compréhension du fonctionnement des structures internes)!! 
Le cheval en mouvement est donc un élément important aussi. Bien sur l'humidité est un facteur important, , le plus difficile à gérer, quand on a ses chevaux toute l'année dehors, et là, j'avoue ne pas avoir de solution. Mais en faisant tout ça les fourchettes de ma mule se sont déjà nettement améliorées. 
Je pense aussi que la position de la troisième phalange joue un rôle essentiel, car si elle est trop à plat, les talons continuerons de fuir et le problème ne sera jamais résolu complètement, et tout ce que je fait actuellement n'aura été qu'un béquille pour ces fourchettes....

 


Revenir en haut
calamityln


Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 757
Localisation: Gambsheim - 67
Féminin

MessagePosté le: Sam 29 Sep - 17:16 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

 
Citation:
 Bien sur l'humidité est un facteur important, , le plus difficile à gérer, quand on a ses chevaux toute l'année dehors, et là, j'avoue ne pas avoir de solution
Tiens justement, la mienne c'est quand elle peut avoir une plaque de boue sous les pieds que ça pose le moins de soucis, parce que ça fait une espèce de couche d'isolation, et ça protège de l'agressivité du fumier... du coup quand je sais qu'elle ne sortira pas de la journée (genre journée pluvieuse), j'essaie de curer le pied puis de la faire marcher dans la boue pour que ça fasse cette espèce de "pansement anti-ammoniaque"... et je re-cure le lendemain.
Et l'année dernière (quand elle avait le plus facilement ce problème), elle a passé un mois entier au pré H24, et elle a eu beaucoup moins de problèmes à ce moment-là...

Comme quoi c'est vraiment selon les individus j'imagine...


Revenir en haut
slice68


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2012
Messages: 49
Localisation: colmar
Masculin

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 18:34 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant



Revenir en haut
slice68


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2012
Messages: 49
Localisation: colmar
Masculin

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 18:52 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

une vidéo qui montre la différence entre un coussinet digital flasque non stimulé correctement et un coussinet fibro cartilagineux offrant plus de dureté. Lorsque le coussinet est flasque, les cartilages latéraux sont aussi faible.

Revenir en haut
slice68


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2012
Messages: 49
Localisation: colmar
Masculin

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 19:36 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

la fourchette est en santé ? l'épine de la fourchette fonctionne, le coussinet digital est susceptible d'être "fibreux-cartilagineux" cela ajoute de la stabilité, les cartilages latéraux ( le blanc sur le côté de la vidéo ) peuvent s'épaissir et dans ce cas nous avons de bons talons pour une bonne portance.

Revenir en haut
caroxy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 2 Oct - 21:49 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

 Donc une fourchette atrophiée par une pourriture, donc affaiblie dans sa fonction, ne pourra pas générer une épine suffisamment forte pour stimuler le coussinet fibro-cartilagineux, qui si le cheval a des pieds "normaux", prend une texture plus ferme autour des 4/5 ans. Mais ce que je me demande, c'est s'il se renforce aussi plus tard, et aussi bien, que si le cheval a eu des pourritures de fourchettes jeunes, ferré ou pas, est-ce que le cheval peut, passé cet âge là, s'il est soigné et récupère de meilleures fourchettes, récupérer un coussinet de qualité identique que celui qui aurait du se former normalement en fin de croissance  Question  


 


Revenir en haut
cony_b_67
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 768
Localisation: Haguenau/Eschbach
Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 23:30 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

Ah ben tiens, le mien a perdu un morceau de la fourchette en balade certainement en marchant sur un caillou tranchant.
Bref, il est à vif, ca c'est infecté...
Maintenant, c'est traitement : teinture d'iode phénol et phormol. Et coton entre les glomes.
Sympa hein....
_________________
Cony et son Palko d'Amour


Revenir en haut
slice68


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2012
Messages: 49
Localisation: colmar
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Oct - 18:50 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

caroxy a écrit:
 Donc une fourchette atrophiée par une pourriture, donc affaiblie dans sa fonction, ne pourra pas générer une épine suffisamment forte pour stimuler le coussinet fibro-cartilagineux, qui si le cheval a des pieds "normaux", prend une texture plus ferme autour des 4/5 ans. Mais ce que je me demande, c'est s'il se renforce aussi plus tard, et aussi bien, que si le cheval a eu des pourritures de fourchettes jeunes, ferré ou pas, est-ce que le cheval peut, passé cet âge là, s'il est soigné et récupère de meilleures fourchettes, récupérer un coussinet de qualité identique que celui qui aurait du se former normalement en fin de croissance  Question  

la réponse est simple, sans détour, oui ! oui on peut renforcer tout l'arrière du pied à tout moment.
Faire fonctionner un cheval pied nu sans fondations qualitatives peut ainsi être vecteur de douleur.
Le derme qui produit la fourchette sous le coussinet digital est très innervé, le coussinet l'est également, des récepteurs sensoriels sont alertés lorsque des pressions externes (et un peu internes) ne sont pas gérées lors de l'impact par les pièces d'un puzzle 3d.
Même logé en box, un cheval entrainé en carrière par ex. stimule très très bien la fourchette, le coussinet digital, les cartillages et c'est BON le pied est déjà qualitatif !

Pourquoi ferre t'on les chevaux pour aller dans un bac à sable ou balade en forêt ? le poids de la tradition, la méconnaissance physiologique...

La plaine d'Alsace est-elle si rude ?
non bien au contraire et se prête souvent très bien au pied nu fort.

Pour un cheval vivant au pré (sol tendre) et devant évoluer en monte sur des sols agressifs, une préparation de la partie arrière qui impacte est alors nécessaire sinon c'est l'échec, chaque cheval est cependant plus ou moins sensible, ya des courageux. On peut y pallier en l'obligeant à se déplacer ou,et à stationner sur des sols variés pour l'habituer et renforcer, le "padock paradise", l'hipposandale aident. Lorsque les conditions sont très spécifiques la ferrure en alternance avec pied nu est compromis valable.






Revenir en haut
Ramdam


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 65
Localisation: Est

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 16:50 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

euh... slice, tu es donc convaincu que passé un certain âge, disons 7 ans, les cartilages peuvent se régénérer sur un cheval ferré de bonne heure?

Revenir en haut
slice68


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2012
Messages: 49
Localisation: colmar
Masculin

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 11:21 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

voici une photo en vue sagitale cartilage se fixe sur p3. Si p3 est sous développée ( le fer entrave la croissance du pied chez le jeune cheval, il faudrait que je trouve une étude à ce sujet cependant) la cartilage serait aussi susceptible d'être sous développé.
Cependant on peut devélopper une amélioration de tout l'arrière du pied, cartilage compris.



Revenir en haut
Ramdam


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 65
Localisation: Est

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 11:54 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

t'as pas répondu à ma question, là...

tu es donc convaincu que passé un certain âge, disons 7 ans, les cartilages peuvent se régénérer sur un cheval ferré de bonne heure?



Revenir en haut
lovehorses68


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2011
Messages: 264
Localisation: soppe le haut
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 12:28 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

Quand j'ai eu Generoso il avait aussi la fourchetter pourrit, le marechal m'as conseillé la liqueur de villate et en 3 mois il n'avait plus rien ! On m'as meme dit que je pouvait lui faire un "bain de pied" dans de l'eau de Javel dilué! je n'est jamai  testé
_________________


Revenir en haut
Ramdam


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 65
Localisation: Est

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 12:56 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

le pb de l'eau de javel est qu'elle attaque aussi bien les tissus sains que les tissus nécrosés

préfère l'eau oxygénée Wink


Revenir en haut
slice68


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2012
Messages: 49
Localisation: colmar
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 11:50 (2012)    Sujet du message: Fourchettes pourries Répondre en citant

Il y a des différences physiologiques entre les cartilages.

Les cartilages latéraux sont déjà générés, cette expression s'applique davantage aux autres cartilages par exemple articulaires lorsque s'ils effritent par exemple on entend souvent dire ' les cartilages ne se régénèrent pas '.

Les cartilages latéraux sont de type fibreux. Oui on peut améliorer, renforcer à tout âge même si le cheval a été ferré jeune.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:38 (2016)    Sujet du message: Fourchettes pourries

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    cavalalsace Index du Forum -> Forum Chevaux/Poneys -> Soins aux Chevaux -> Soins, Maladies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom